Le comportement

Le chat et les autres animaux

 
Le monde des chats

 Les races
 Alimentation
Santé et maladies
Anatomie
Conseils - fiches
Comportement
Soins et entretien
Culture et médias
Histoire et croyances
Autour du chat
Sur internet
Les aliments dangereux
Cuisiner pour son chat
Eau et fontaine à eau
L'herbe à chats
Le lait
Les nutriments de base


Le comportement

Les chats et l'eau
L'indépendance
Le jeu
Relation chat-maître
La chasse
Le territoire
Le patounage
Les chats ratiers
Le ronronnement





Les chats ne sont pas sectaires
Bien que le chat ait un instinct de prédateur qui le pousse à chasser de petites proies il est capable d'entretenir de bonnes relations avec des mammifères de taille plus importante et de rechercher leur compagnie. Il est ainsi parfois possible de voir un chat partager le box d'un cheval ou la niche d'un chien
   

L'antagonisme systématique chien-chat est un cliché
Contrairement à une idée reçue qui a certainement été ancrée par l'expression « s'entendre comme chien et chat »ces derniers ne sont pas systématiquement des ennemis héréditaires. Les nombreuses familles qui accueillent les deux races sous leur toit peuvent en témoigner et il est même fréquent qu'ils se manifestent de l'affection ou se portent assistance. Cette croyance en une entente impossible entre félidés et canidés provient sans doute du fait que les individus de chacune de ces deux espèces revendiquent un territoire qu'ils défendent becs et ongles contre les intrus. Or chacun possède des marqueurs qui ne sont pas reconnus par l'autre ce qui ne permet pas aux chiens de repérer le territoire d'un chat et réciproquement. Le non-respect du territoire peut donc amener à un affrontement à l'issue incertaine (la force physique du chien ne fait pas toujours le poids contre les dents, les griffes acérées et la furie d'un chat). Par ailleurs  le caractère joueur du chien peut aussi amener le chat à se sentir menacé et à réagir vivement.

L'instinct maternel des chattes pour les petits d'une autre race
La fraternisation ne s'arrête pas forcément au partage d'un gîte et à un échange d'affection avec d'autres animaux, les femelles peuvent même tourner leur instinct maternel vers des petits d'espèces différentes : il arrive ainsi qu'une chatte allaite un chiot orphelin, voir un bébé écureuil ou même un rat.

Il peut s'attaquer aux plus petits que lui
Il faut cependant être vigilant lorsqu'un chat cohabite avec des animaux plus petits que lui tels que des oiseaux, rongeurs ou poissons rouges car l'instinct de prédateur peut se réveiller et le pousser à les prendre comme proie. Les instincts sauvages du félin ne pouvant être totalement réprimés, il est préférable de placer ces petits animaux de compagnie hors d'atteinte. 
 
_____________________

   
_____________________