Le monde des chats

Guide d'informations sur nos amis les félins

Les chats maltraités

    Les séquelles physiques et psychologiques de la maltraitance

    Les chats qui ont été maltraités peuvent en conserver des séquelles physiques qui les handicapent mais les conséquences les plus inquiétantes restent souvent invisibles à l’œil nu : les souffrances émotionnelles et psychologiques peuvent engendrer des traumatismes qui modifient profondément le comportement et la psychologie d’un chat. Ce sont ces séquelles qui sont sans doute le plus difficile à guérir.

    Être patient

    Il faudra faire preuve d’une très grande patience envers un chat ayant subi des violences psychologiques. Celui-ci se montrera en général très méfiant et aura tendance à interpréter la plupart des comportements humains comme des menaces. Il faut alors lui montrer de manière répétée que vos intentions sont amicales. Il est surtout déconseillé de brusquer les choses et de forcer le contact, il faut attendre que le chat vienne de lui-même vous témoigner sa confiance et son affection en cherchant le contact et éventuellement quelques caresses.

    Du calme et de la douceur

    Face à ces chats, il faut surtout éviter d’élever la voix, de s’énerver ou de vouloir systématiquement faire preuve d’autorité en utilisant des accessoires de discipline (tapette, pistolet à eau, etc). Persévérer dans cette voie ne risque que d’empirer les choses. La plupart des chats maltraités changent de comportement et deviennent soit léthargiques soit excessivement agressifs.

    La léthargie

    Les chats léthargiques sont peu actifs, ont tendance à se cacher, à fuir, ne réagissent que très peu à la voix humaine ainsi qu’aux autres stimuli et leur envie de jouer a complètement disparu. Une astuce pour lutter contre cette léthargie est de choisir un compagnon félin qui ne manquera pas de le stimuler. Il faut à tout prix éviter de faire de gestes brusques, leur parler d’une voix douce et se montrer très patient avec eux jusqu’à ce que réapparaisse leur envie de contact et cela peut prendre beaucoup de temps.

    L’agressivité

    À l’opposé, les chats agressifs surréagissent à chacun de vos gestes et ont souvent des réactions de défense  (ils griffent, mordent, feulent, etc.). Il faut surtout éviter de tomber dans la surenchère et de recourir à une discipline de fer qui risque d’amplifier le traumatisme et d’accroître l’agressivité. Il faut se montrer très patient et répéter les gestes d’apaisement.

    En  résumé, seule la bienveillance, la gentillesse et une bonne dose de patience vous permettront d’effacer les traumatismes dont souffre à chat qui a été maltraité.

    Autour du chat

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *