Le monde des chats

Guide d'informations sur nos amis les félins

Les griffes

    Des griffes rétractiles

    Les griffes du chat sont des organes perfectionnés qu’il utilise pour s’assurer une prise sur les supports où il se déplace, pour saisir et tuer des proies ou pour se défendre.

    À l’inverse d’autres animaux comme le chien, il dispose de griffes dites rétractiles qu’il peut sortir et rentrer à volonté. Au repos ou lorsqu’un chat se déplace elles sont normalement rentrées mais au besoin, elles sont actionnées par des tendons puissants qui permettent de les extraire rapidement de leur gaine.

    L’entretien des griffes

    Comme l’ongle est le prolongement d’un doigt humain, la griffe est le prolongement d’un doigt de chat. Le doigt du chat produit continuellement la corne qui compose la griffe ce qui permet à cette dernière de se renouveler et de repousser en cas d’accident. Les chats ont un besoin d’entretenir leurs griffes : elles se recouvrent périodiquement de corne usée qui les gêne et qu’ils doivent éliminer en les frottant sur des supports adaptés. Ils le font naturellement en extérieur mais cela peut poser problème s’ils vivent dans un appartement.

    Vous pouvez leur fournir des accessoires comme une bûche portant de l’écorce, une planche recouverte de moquette ou encore un arbre à chat mais si ces supports ne leur conviennent pas, ils risquent encore d’aller laisser de belles traces de griffure sur vos meubles.  Afin d’éviter cela il est possible de neutraliser les griffes de son chat non pas en les faisant retirer (ce qui serait cruel) mais simplement en les épointant régulièrement. Pour cela, vous pouvez utiliser un classique coupe-ongles à guillotine en faisant bien attention de ne pas atteindre la partie sensible des griffes.  Si vous craignez de blesser votre chat, vous pouvez également utiliser des accessoires spécialement conçus pour lui comme par exemple une lime électrique. Une séance d’entretien tous les trois mois est en général suffisante.

    Le patounage

    Lorsqu’un chat sort ses griffes, ce n’est pas toujours dans l’intention de se battre ou de se défendre, il peut également en faire usage pour «  malaxer » ou « patouner » les genoux de la personne qui le caresse et c’est alors le signe d’une profonde sensation de bien-être.

    Malheureusement il est possible que ce geste soit mal interprété en particulier lorsque le chat cherche à malaxer une partie du corps non protégée par des habits comme un bras ou une jambe et c’est alors que surviennent deux réflexes antagonistes : la personne cherche par instinct à retirer le membre où s’incrustent les griffes tandis que sous l’effet d’un mouvement brusque le chat cherche à affermir sa prise. Il en résulte en général une griffure avec l’impression d’avoir été pris en traître par le chat.

    Un vecteur de contamination

    Les griffes du chat sont par ailleurs une zone où prolifèrent champignons et bactéries qui peuvent conduire à des infections ou maladies chez les chats ou personnes victimes de griffure. En particulier chez les humains, elles peuvent provoquer la maladie dite des griffes du chat.

    L’anatomie des félins

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.